Les retraités crient leur colère dans la rue

Les retraités se mobilisent ce jeudi dans toute la France à l’appel d’une intersyndicale pour dénoncer les attaques du gouvernement contre leur pouvoir d’achat.

« Au-dessus de 2000€, il considère que nous sommes des nantis », les syndicats s’indignent.

Les syndicats réclament  l’annulation de la hausse de la CSG pour l’ensemble des retraités et une revalorisation des pensions à la hauteur de l’inflation.  A Paris, un défilé est parti à 14h30 place d’Italie (13e arrt) en direction du ministère des Finances (12e arrt). Ils étaient quelques centaines à Paris et quelques milliers en France.

« Les retraités en ont marre d’être considérés comme des charges pour la nation » alors qu’ils ont « cotisé pour obtenir une retraite », s’est indigné Benoît Jayez (FO), lors d’une conférence de presse.

 

De faux cadeaux dont les retraités ne veulent pas

En décembre, Emmanuel Macron avait annoncé l’exemption de la hausse de la CSG pour les retraités touchant moins de 2.000 euros par mois. Ainsi, 70 % des retraités ne seront pas concernés par la hausse de cet impôt, contre 40 % avant, selon le gouvernement.

 

Mais la sous-revalorisation des pensions, de 0,3 % en 2019, bien en deçà de l’inflation attendue à 1,8 % par la Banque de France, a elle été maintenue, après cinq ans de gel des pensions. En outre, les retraités assujettis à une hausse de la CSG en 2018 et exemptés pour 2019 la paieront encore durant les premiers mois de l’année avant d’être remboursés.

Louis Berthelot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *