Le plus vieux détenu de France bientôt libéré

Après 48 ans passés derrière les barreaux, et une bataille judiciaire de plusieurs années, Casanova Agamemnon va enfin être libéré. 

Le plus ancien détenu de France va recouvrer la liberté. Casanova Agamemnon a reçu l’autorisation des juges pour une liberté conditionnelle jeudi 31 janvier. C’était sa 23 ème demande dans ce sens. 

Selon son avocat Benoît David, le Réunionnais de 68 ans doit « d’abord bénéficier de permissions jusqu’en juillet avant de porter un bracelet électronique pendant un an en étant logé chez sa femme ».

La libération conditionnelle proprement dite entrera en vigueur en 2020 pour une période de dix ans.

 

Ecroué pour deux meurtres, l’homme s’est démené pour recouvrer la liberté. Une bataille en justice âpre puisqu’il a fait une vingtaine de demandes de mises en liberté conditionnelle.

  • Un combat judiciaire de plus de 48 ans

Sombré dans l’oubli, il se rappelle au grand public en 2012 lors d’un entretien exclusif au Journal de l’Ile de la Reunion. Il remporte sa première victoire judiciaire en 2014 en obtenant son transfert à la Réunion, son île natale. Il était depuis incarcéré au centre de détention du Port. 

Sa bataille judiciaire se médiatise et attire les sympathies de nombreux Réunionnais. En 2016 une pétition tourne ainsi pour réclamer la libération de Casanova Agamemnon, récoltant plus de 600 signatures.

 

« Ces derniers mois, il est passé devant la commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté, le service pénitentiaire d’insertion et de protection, et des enquêtes ont été faites pour avoir des garanties sur sa psychologie et les conditions de sa réinsertion », raconte Réunion La 1ère, pour expliquer cette soudaine décision de la Justice.

 

Caroline Vinet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *