La liberté de la presse menacée dans le monde

Mardi 29 janvier, six journalistes ont été arrêtés par le régime vénézuélien tandis qu’ils couvraient la crise politique que vit le pays. L’occasion de se pencher sur les violations des libertés de la presse dans le monde.

Pierre Caillé et et Baptiste des Monstiers sont incarcérés au Venezuela.

Deux journalistes français, travaillant pour l’émission télévisée « Quotidien » diffusée sur TMC, ont été arrêtés mardi 29 janvier à Caracas au Venezuela. Le pays gouverné par Nicolas Maduro est en pleine tourmente.  Selon l’ONU, en neuf jours de mobilisations, une quarantaine de personnes ont été tuées et plus de 850 arrêtées dans le pays.

Une actualité sombre pour la presse internationale qui rappelle que la profession de journaliste et la mission d’informer sont constamment menacées partout dans le monde.

 

 

 

 

 

 

Dans un rapport publié début 2019, l’ONG  Reporters Sans Frontières (RSF) chiffre  à 83 le nombre de journalistes tués à cause de leurs activités de journalistes dans le monde.

RSF tient également le compte des journalistes emprisonnés à ce jour. Pas moins de 335 reporters sont actuellement détenus dans le monde à cause de leur profession. En ajoutant les quatre journalistes arrêtés mardi 29 janvier à Caracas, cela porte le chiffre à 339.

Louis Berthelot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *